J’ai décidé que ma chambre boudoir serait un lieu de confidence. Je me sens en confiance ici. C’est chaleureux, c’est intime et c’est authentique.

Je me demande souvent comment changer le cours de ma vie. Comment arriver à vivre autre chose. Comment enfin vivre en suivant une trajectoire que j’aurai choisie.

J’ai toujours pensé qu’il fallait que je sache où je voulais aller avant de faire un pas dans cette nouvelle direction. On présente toujours les gens qui réussissent comme sachant parfaitement où ils vont. C’est con. Faut juste avancer. Parce que si on attend que le chemin soit clair, ben on va rester immobile. Le chemin est jamais clair pour personne. Le chemin est jamais certain pour personne. Pis si le chemin a l’air aussi droit qu’une route de l’ouest américain, c’est une illusion. La vie c’est tout croche, ça monte et ça descend, ça courbe, ça se perd et ça se retrouve. Pis si on arrive pas à faire la paix avec cette réalité, ben on reste immobile.

Moi, mon réflexe de défense dans la vie c’est de rester immobile, comme pour mieux voir les coups arriver. Mon réflexe de défense, c’est de me faire une bulle et de rester dedans. Mais des fois, je deviens tellement immobile que le coup, je le vois arriver et je n’ai même plus le réflexe de l’éviter. Mais des fois, la bulle devient tellement épaisse que même les coups qui devraient me faire fuir ne me font plus réagir.

Ça fait que j’encaisse et que, peu à peu, je ressemble plus à une statue qu’à une femme. Une statue enveloppée dans du papier bulle.

Pis ça c’est la pire chose qui peut arriver… Parce qu’en me protégeant de la sorte, je ne fais plus confiance à qui je suis pour me battre pour ce qui est important pour moi. Je fais juste confiance au foutu papier bulle.

Cette confidence m’était nécessaire. Dans les prochains jours, je vais me faire un petit plaisir… Faire péter des bulles.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut